Rechercher

Vols sans passager : Le scandale écologique de l'aviation européenne



Les compagnies aériennes en Europe cet hiver font voler des avions de passagers qui sont parfois presque vides afin de conserver les points de décollage et d’atterrissage convoités dans les aéroports pendant une période de baisse de la demande de voyages.


Les représentants de l’industrie aéroportuaire se défendent, arguant de la nécessité de maintenir la viabilité commerciale, la connectivité et la compétitivité.


Les compagnies aériennes ont exprimé leur frustration face aux règles de créneaux dites « à utiliser ou à perdre » établies par la Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, qui ont été suspendues en mars 2020 alors que l’industrie était paralysée par la pandémie de Covid-19.

Depuis, il a été progressivement rétabli pour exiger désormais des compagnies aériennes qu’elles utilisent 50 % des créneaux aéroportuaires qui leur sont alloués. Ce chiffre devrait passer à 80 % cet été.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa fait partie de ces compagnies aériennes et a supprimé déjà quelque 33 000 vols au cours de la saison hivernale, car la variante omicron entrave la demande.


Néanmoins, Lufthansa doit effectuer 18 000 vols au cours de la saison hivernale pour répondre à ses exigences d’utilisation des créneaux horaires, a déclaré son PDG.

Sa filiale Brussels Airlines doit effectuer 3.000 vols quasiment à vide d’ici fin mars.

Ses règles ont pour but de respecter le programme européen "Fit for 55".

Newsletter quotidienne et gratuite sur les sujets Economique, Tech, Energie

Le programme « Fit for 55 » a été adopté par la Commission en juillet 2021 pour atteindre le nouvel objectif de l’UE de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici 2030.


Le secteur de l’aviation crée environ 14% des émissions de carbone du transport global, ce qui en fait la deuxième source d’émissions de gaz à effet de serre après les transports routiers, selon la commission, qui dit également que si l’aviation mondiale était un pays, il se classerait dans le top 10 des émetteurs.


Source : CNBC

3 vues0 commentaire